SYNCASS

Aller aux articles
Date: 21-05-2010 - URL: http://www.africaefuture.org/html/1114.html

Articles

rd congo: ECONOMIE

Uvira: Women for women forme 338 femmes à l’auto prise en charge socio économique

L’ONG internationale Women for women, vient de clôturer un cycle annuel de formations de plus de 8000 femmes rapatriées, déplacées et autochtones dans les territoires d’Uvira et de Fizi, avec l’appui du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, HCR.

21-05-2010

L’ONG internationale Women for women, vient de clôturer un cycle annuel de formations de plus de 8000 femmes rapatriées, déplacées et autochtones dans les territoires d’Uvira et de Fizi, avec l’appui du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, HCR. La dernière de la série concernait 338 femmes. Elle s’est clôturée jeudi à Uvira. L’objectif étant, selon le HCR, de permettre l’autonomie socio-économique de ces femmes après des longues années d’exil passées à l’extérieur du pays.

Mme Aminata Bamba, chef du sous bureau du HCR Uvira met en relief l’importance d’une telle série de formations :

«C’est avec allégresse qu’on participe à ce genre de cérémonie. D’une part parce que moi-même je suis une femme. Et d’autre part, parce que nous connaissons la vie réelle des femmes réfugiées, des femmes rapatriées quand elles rentrent. La plupart du temps, ce sont des femmes chefs de familles. Comme vous le savez, former une femme c’est former une nation. Les femmes leaders vont faire avancer le pays.»

Mme Aminata s’est dit très émue de voir toutes ces femmes parties de rien du tout à leur retour au pays, lutter pour avoir un minimum d’espoir, que Women for Women a su leur insufflé. Cela est très important, a-t-elle fait savoir.

Par ailleurs, le chef du sous bureau du HCR a rassuré la presse de la continuité du soutien de son organisation à l’ONG Women for women :

«Bien sûr ! Nous travaillons avec cette ONG internationale depuis 2006. Et nous allons continuer, sinon faire un peu plus suivant le budget qui nous sera alloué par an.»

Au cours d’une cérémonie de graduation hier jeudi, les femmes formées ont reçu des kits de réinsertion selon leurs métiers respectifs, notamment dans la saponification, l’art culinaire, l’agropastoral, le petit commerce et la boulangerie.

Ces femmes sont venues de Mboko dans le territoire de Fizi, de Sange dans la plaine de la Ruzizi et de la cité d’Uvira.

Copyright Radio Okapi