FNC

Go to Menu
go to articles
go to information box

Navigation Menu

UNTC

ip address

Articles

RDC:FORUM DES HOMMES

Ensemble, pour des communautés de vie sans violences à la femme et à la fille

Tel est l’intitulé de l’activité organisée ce samedi 29 mars 2013 au Centre LILOBA par la Campagne NOUS POUVONS/RDC pour boucler la quinzaine d’action « Ensemble, pour des communautés de vie sans violences à la femme et à la fille ».

Cette activité a été rehaussée de la présence d’une centaine d’hommes venus de plusieurs couches de la population : des militaires, des enseignants, ...


01-04-2013

Tel est l’intitulé de l’activité organisée ce samedi 29 mars 2013 au Centre LILOBA par la Campagne NOUS POUVONS/RDC pour boucler la quinzaine d’action « ENSEMBLE, POUR DES COMMUNAUTES DE VIE SANS VIOLENCES A LA FEMME ET A LA FILLE ».

Cette activité a été rehaussée de la présence d’une centaine d’hommes venus de plusieurs couches de la population : des militaires, des enseignants, des fonctionnaires, des syndicalistes, des pasteurs, des infirmiers, des journalistes, des artistes, des avocats, des hommes des ONG, des étudiants et autres

C’était au Centre LILOBA où ils ont répondu à quelques questions sur les violences faites aux femmes et aux filles. Après les réponses à ces questions, la Coordonnatrice de « NOUS POUVONS », madame NGUNGU Jeannine-Gabrielle est passée devant les hommes pour une mise au point.

Les participants ont retenu entre autres :

  •  Que les viols à l’égard de la femme se produit où il y a des conflits armés, en famille, dans la rue, à l’église ou tout autre lieu de prière, dans les écoles, les établissements sanitaires, les marchés, les champs,…
  •  Que les causes des violences faites aux femmes sont multiples : pendant la guerre et conflits armés, les malentendus et incompréhensions, lorsque les droits sont bafoués,… Parmi les causes, un accent particulier a été mis sur les coutumes rétrogrades et la position que la société donne à la femme ; l’habillement est un faux vrai problème et ne peut pas constituer une justification car on voit les hommes aller jusque dans les toutes petites de filles voire des bébés ! C’est animal et c’est malade ! Les hommes doivent s’impliquer dans la lutte en attaquant les fléaux tels que les cotes sexuellement transmissibles (CST), dénoncer les grades, embauches, promotions et nominations obtenus par cette voie, … Aux deuils, les hommes ne devront pas restés indifférents face à ces femmes qui font souffrir les veuves,…
  •  Qu’à la Campagne NOUS POUVONS, homme et femme sont à la base de ces violences,  ils sont auteurs de nombreuses violences. On ne jette jamais les pierres sur l’un et les fleurs sur l’autre ; tous doivent ensemble se solidariser pour mettre fin aux violences faites aux femmes. C’est pourquoi, les hommes doivent en parler, c’est possible !

Après cette mise au point de madame NGUNGU, les participants ont suivi quelques témoignages des agents de changement très actifs dans la Campagne NOUS POUVONS : un militaire, un syndicaliste et un animateur culturel.

Les nouveaux agents de changements ont été mobilisés et ont prêté serment, après avoir été décorés.

Une sorte de Réseau a été mise sur pied avec un représentant par catégorie de participant pour pérenniser les acquis de ce forum qui, commencé à 11 heures, a pris fin à 15 heures 05.


Augustin NZUJI


FORUM DES HOMMES, organisé pour bouler le mois de mars, mois de la femme

Send an article to a friend
We don't store any email addresses, they are used only to send your email

Information box

Date et Heure

GEOVISITE


statistics

UNI Global Union

 

PUBLICATIONS

PUBLICATIONS
    ouvrages
Articles scientifiques

traduction

  1. Anglais

INVESTISSEMENT

 Code des Investissements Congolais

CGSLB

  CGSLB

Offres d'Emploi

Opportinuté d'emploi
RSS 2008 Africa e-Future | Sponsored by- Sponsorisé par UNI Syndicat GlobalUNI Global UNION  Comfia Comisiones Obreras Comfia CCOO