FESBACI

Aller au menu
Aller aux articles
Aller à la boîte d'information

Menu de navigation

Articles

Vers une théâtralisation des contes à l’école primaire

La journée pédagogique sur la recherche de méthodologies pour l’enseignement et la pratique du Conte théâtralisé à l’école primaire a été présidée par Madame Odile Bonkoungou, ministre de l’Enseignement de Base et de l’Alphabétisation. C’était le 13 juillet 2010 à la DRINA (ex INA).
14-07-2010
La prise en compte des thèmes émergents dans le programme scolaire constitue de nos jours un défi pour le ministère en charge de l’enseignement de base et de l’alphabétisation. Pour ce faire, ledit ministère a entrepris, depuis 2 ans, une réflexion en vue de voir quelle démarche adoptée pour introduire la pratique de l’art à l’école primaire. "J’accorde un grand intérêt à cette approche pédagogique qui consiste à voir comment prendre en compte à l’école primaire les thèmes émergents comme l’art et la culture", a indiqué Odile Bonkoungou, ministre de l’Enseignement de base et de l’Alphabétisation (MEBA). D’où l’importance que son département accorde au partenariat avec les associations notamment Associés solidaires pour le développement par l’école (ASSODEC) dans la recherche de solutions concertées aux questions de l’éducation. C’est le grand souci du chef de l’Etat, dira t-elle, quand il interpelle les responsables de l’éducation à développer le capital humain. Madame la ministre a manifesté son soutien à l’ASSODEC qui a pu trouver une approche pédagogique pour théâtraliser le conte. Pour elle, c’est une façon non seulement d’attirer les enfants à l’école, mais aussi de faciliter l’apprentissage.

L’art et la culture à l’école

Après avoir suivi la prestation d’une troupe d’écoliers sur le conte théâtralisé, Odile Bonkoungou s’est dit édifiée et rassurée dans la conviction qu’elle a face à l’introduction de l’art et de la culture à l’école primaire. Cependant "nos attentes par rapport à cette journée de réflexion, c’est de voir les enseignants et les encadreurs pédagogiques qui ont été à cette journée-là, s’approprier toute la démarche de théâtralisation du conte et faire en sorte que de façon progressive, nous puissions la généraliser à l’école primaire, parce que c’est vraiment une discipline d’éveil et incontestablement elle mérite d’être prise en compte dans les programmes scolaires", a-t-elle relevé. Une journée durant, c’est une centaine de participants composés, entre autres, de personnes ressources, d’acteurs-terrain et d’invités qui échangeront sur l’expérience du conte théâtralisé au Burkina Faso fait par l’ASSODEC, l’importance du conte dans la formation de l’enfant et la conception d’une méthodologie qui sera par la suite expérimentée et validée en vue de la théâtralisation du conte à l’école primaire. Pour rappel, l’association "Associés solidaires pour le développement par l’école" (ASSODEC) a, depuis près de 10 ans, initié la théâtralisation du conte à l’école primaire. Pour ces membres, la stratégie d’exploitation pédagogique du conte est un moyen d’enseignement de l’expression orale et une occasion de valorisation des savoirs locaux et partant de notre patrimoine culturel.

Par Hamadi BARO (Collaborateur)


Source: Le Pays

Envoyer cet article à un ami
Nous ne conservons pas vos adresses email, elles sont uniquement utilisées pour envoyer nos messages

Boîte d'information

Date et Heure

 

eBooksyndic


Solicomm.net

3D-internship

 
Qu'est-ce que 3D-internship

UNI Global Union


LabourStart


OIT

LO-TCO



Liens utiles

Météo


m

Traducteur

Vos Pharmacies

Visiteurs

RSS 2008 Africa e-Future | Sponsored by- Sponsorisé par UNI Syndicat GlobalUNI Global UNION  Comfia Comisiones Obreras Comfia CCOO