FESBACI

Aller au menu
Aller aux articles
Aller à la boîte d'information

Menu de navigation

Articles

UNI sonne le rappel des Accords mondiaux au Sommet du Pacte mondial

Le Secrétaire général d’UNI Global Union, Philip Jennings, s’est adressé aux dirigeants présents au Sommet du Pacte mondial des Nations Unies à New York marquant le 10e anniversaire du Pacte.
12-07-2010
Philip Jennings a déclaré aux dirigeants des entreprises, des gouvernements et de la société civile réunis au Sommet des dirigeants participant au Pacte Mondial des Nations Unies que l’engagement avec les syndicats faisait partie de la solution durable que recherchent les responsables d’entreprise.

Il a déclaré que pour mettre en pratique les principes du pacte, les multinationales devaient signer des Accords mondiaux avec les Syndicats mondiaux afin de garantir le respect des droits des travailleurs et des droits syndicaux dans toutes les activités de l’entreprise à travers le monde.

Dans le cadre d’une étude menée par le Pacte mondial, des PDG ont été interrogés sur ce qui était important pour eux. La vaste majorité d’entre eux a répondu que la durabilité était une question essentielle. UNI estime que la durabilité comprend les droits syndicaux et les droits des travailleurs.

“Votre message est clair et puissant. Si vous avez une majorité de 93 pour cent qui dit que la durabilité est importante, c’est là une majorité praticable » a déclaré P. Jennings, ajoutant que le mouvement syndical voulait collaborer avec les entreprises pour rendre leurs pratiques du travail plus durables.

«Nous sommes prêts à nous engager, nous voulons faire partie de la solution» a–t-il affirmé.

UNI estime que les Accords mondiaux sont un moyen pour les entreprises et les travailleurs et leurs syndicats de s’engager de façon mutuellement bénéfique.

« L’entreprise ne voit pas toujours les choses de la même manière que les syndicats » a déclaré Jennings. « Mais je crois que nous voyons se dessiner des encouragement pour reformuler la conversation qui doit avoir lieu dans des conditions différentes. Vous percevez souvent les choses comme « la liberté syndicale est bonne pour moi, la liberté syndicale est mauvaise pour vous ». Le travail du pacte nous aide à reformuler les choses ».

Philip Jennings participait à un panel aux côtés de Donald MacDonald, Président, Principles for Responsible Investment; Paul Polman, PDG, Unilever ; Mary Robinson, Realizing Rights: une initiative de mondialisation éthique; et Carolyn Woo, Dean, Mendoza College of Business, University of Notre Dame. Modérateur, Charles O. Holliday, Jr., Président de la Bank of America, également ouvert au message de P. Jennings.

P. Jennings a déclaré que les Etats-Unis devaient changer leur approche du monde des entreprises et sortir des tranchées où ils combattent les syndicats.

UNI estime que les gouvernements nationaux et les institutions internationales doivent faire partie de la solution pour résoudre la crise économique mondiale et garantir les normes fondamentales du travail telles qu’établies par l’Organisation internationales du Travail (OIT). Ce n’est qu’en suivant les principes de l’OIT que les entreprises pourront honnêtement dire qu’elles sont socialement responsables. Si l’OIT s’assied à la table du G20, l’organisation poursuivra la lutte pour le travail décent et la justice sociale.

P. Jennings a déclaré que souvent les rapports annuels des sociétés ou les rapports de responsabilité sociale des entreprises claironnent des pages et des pages de bonnes intentions qui ne font pas partie de la réalité de l’entreprise. Les accords mondiaux contribuent à faire de ces idées une réalité, en offrant un mécanisme pour les réaliser.

Il a ri lorsqu’un gong, signalant que son temps de parole était dépassé, a semblé souligner sa remarque et indiqué que le chronométreur était de son côté. P. Jennings a reçu une réponse enthousiaste du public lorsque le gong a fait écho à ce qui est important pour les travailleurs du monde.

«Frappez la cymbale pour un accord mondial, frappez la cymbale pour le travail décent, pour signifier que nous sommes tous ensemble et que nous allons amener le pacte mondial au stade suivant» a-t-il déclaré.

Le chronométreur était plus que ravi d’avoir rendu service.

La session du sommet avec Philip Jennings sera disponible sur le site web des Nations Unies sur :

http://www.un.org/webcast/globalcompact/leaderssummit2010/ondemand.asp?mediaID=pl100624am1-eng

Envoyer cet article à un ami
Nous ne conservons pas vos adresses email, elles sont uniquement utilisées pour envoyer nos messages

Boîte d'information

Date et Heure

 

eBooksyndic


Solicomm.net

3D-internship

 
Qu'est-ce que 3D-internship

UNI Global Union


LabourStart


OIT

LO-TCO



Liens utiles

Météo


m

Traducteur

Vos Pharmacies

Visiteurs

RSS 2008 Africa e-Future | Sponsored by- Sponsorisé par UNI Syndicat GlobalUNI Global UNION  Comfia Comisiones Obreras Comfia CCOO